La Grèce marque le 80e anniversaire des déportations de l'Holocauste

Publié le 19/03/2023
FP

La Grèce a marqué dimanche le 80ème anniversaire des premières déportations de juifs vers le camp d'Auschwitz-Birkenau, lors d'une cérémonie organisée à Thessalonique (nord), ville qui perdit alors la quasi-totalité de sa communauté juive.



Des ballons blancs à la main sur lesquels était inscrit "Plus jamais ça", environ un millier de personnes de tous âges ont marché vers l'ancienne gare de Thessalonique, où les déportations ont commencé le 15 mars 1943.

De nombreux bouquets de fleurs ont été déposés sur les voies ferrées. Les déportations avaient lieu dans des wagons à bestiaux, avec environ 80 personnes entassées de force par wagon, ont indiqué à l'AFP des responsables de la cérémonie.

Quelque 46.000 juifs de Thessalonique ont été déportés à Auschwitz-Birkenau entre mars et août 1943, a déclaré le président de la communauté juive de la ville, David Saltiel. Seuls 1.950 en sont revenus.

"La communauté a perdu 97% de ses membres", a-t-il ajouté, en soulignant que les juifs représentaient à l'époque un habitant sur cinq de Thessalonique.

Les travaux d'un futur musée de l'Holocauste, pour honorer la mémoire des victimes des camps, ont commencé, a déclaré le maire Konstantinos Zervas, lors d'une cérémonie en présence de la présidente Katerina Sakellaropoulou.

Le vice-président de la Commission européenne Margaritis Schinas, l'ambassadeur américain George Tsunis et le ministre israélien des Sciences et de la Technologie Ofir Akunis avaient fait le déplacement.

La Grèce a progressivement commencé à honorer sa communauté juive après avoir officialisé ses relations avec Israël en 1990.

À Thessalonique, des mesures ont été prises il y a une décennie par le maire réformateur de l'époque Yiannis Boutaris, pour mettre en lumière le riche passé juif de la ville.

Mais l'antisémitisme perdure, des cimetières juifs et des mémoriaux de l'Holocauste étant régulièrement vandalisés. "L'antisémitisme et le racisme restent une menace", a déclaré M. Saltiel.

Parmi les quelque 77.000 juifs vivant en Grèce avant la Seconde Guerre mondiale, plus de 86% ont péri pendant les quatre années d'occupation par l'Allemagne nazie. Aujourd'hui, le pays compte environ 5.000 juifs, selon le Musée juif d'Athènes.