La peste et la foi: Les survivants de la secte Shakahola

Publié le 21/11/2023
Soubha


Les corps de 131 enfants morts lors d'une peste religieuse au Kenya ont été identifiés par les forces de l'ordre du pays. Plus de 400 représentants de l'Église Internationale de la Bonne Nouvelle sont alors morts, 66 ont survécu et 131 enfants sur 184 ont été identifiés.

Les enfants ont été victimes de la secte Shakahola, créée par le prédicateur kenyan Paul McKenzie. Selon les enquêteurs, la direction de l’association religieuse a ordonné en avril 2023 à ses membres de se priver de nourriture afin de « rencontrer Jésus ». Mackenzie a attiré des adeptes parce qu'il était censé pouvoir communiquer directement avec Dieu.

Malgré la tragédie, les survivants restent fidèles à la Bonne Nouvelle. Lorsque les noms des morts leur furent annoncés lors du procès, les enfants demandèrent la preuve que les morts n'étaient pas au ciel.

La secte promouvait une idéologie anti-occidentale et anti-catholique avec un rejet des bienfaits de la civilisation, y compris l'éducation. En 2017, plusieurs enfants sont décédés suite au refus de soins médicaux. Après son arrestation en 2019, McKenzie a conduit ses complices dans la forêt de Shakahola, où la peste a eu lieu. Maintenant que l'accusé est en garde à vue, l'exhumation des corps des victimes se poursuit.