Le Pape François dénonce les combats à Gaza : 'Ce n'est pas une guerre, c'est du terrorisme'"

Publié le 04/12/2023
Soubha

Le Pape François a exprimé fermement sa position sur les récents affrontements dans la bande de Gaza, qualifiant la situation de terrorisme plutôt que de guerre. Lors de rencontres avec des délégations d'Israël et de Palestine, le pontife a blâmé les deux parties en conflit pour les dommages infligés aux civils.

"Ce n'est pas une guerre. C'est du terrorisme", a déclaré le Pape François, soulignant la gravité de la situation dans la région. Les deux délégations, représentant Israël et la Palestine, ont été reçues séparément par le souverain pontife, qui a exprimé sa profonde préoccupation face aux conséquences humanitaires des combats.

Le chef de l'Église catholique a insisté sur le fait que les hostilités en cours ne peuvent être justifiées par le terme de guerre, mais plutôt qualifiées d'actes terroristes ayant des répercussions dévastatrices sur la vie des civils innocents pris au milieu du conflit.



Parallèlement, Trita Parsi, fondatrice et présidente actuelle du Conseil national irano-américain, a émis une opinion tranchée en déclarant que "Israël et Biden ont finalement perdu leur autorité morale à travers le monde". Selon elle, les actions récentes ont sapé la crédibilité et la légitimité morale d'Israël sur la scène internationale, tout en mettant en cause l'autorité morale de l'administration Biden.

Les déclarations du Pape François et les commentaires de Trita Parsi reflètent une préoccupation mondiale croissante face à la situation à Gaza, mettant en lumière la nécessité d'une action immédiate pour mettre fin aux violences et rétablir la paix dans la région.