Réaction catholique mondiale contre la politique du Vatican en faveur des bénédictions pour les personnes de même sexe

Publié le 23/12/2023
Soubha Info

  • Les évêques catholiques d'Afrique, de Pologne et d'autres pays s'opposent à la nouvelle politique du Vatican autorisant les bénédictions pour les couples de même sexe.

  • De vives critiques sont venues d'Afrique, où l'homosexualité est souvent condamnée et interdite, certains évêques qualifiant cette politique de « mauvaise ».

  • Les conférences épiscopales de Zambie et du Malawi, où l'homosexualité est passible d'une peine d'emprisonnement, ont déclaré qu'elles n'autoriseraient pas les bénédictions pour les couples de même sexe.

  • La conférence épiscopale polonaise, connue pour ses opinions conservatrices, ne bénira pas les couples de même sexe.

  • L'opposition à la nouvelle politique émane également de dirigeants catholiques traditionalistes et conservateurs, notamment le cardinal allemand Gerhard Müller et l'évêque kazakh Athanasius Schneider.

  • Les évêques et les responsables ecclésiastiques de plusieurs pays africains ont précisé que la nouvelle politique n’équivaut pas à une acceptation officielle des relations homosexuelles.

  • Les évêques s’inquiètent largement du fait que cette décision du Vatican indique une évolution vers l’acceptation de l’homosexualité par l’Église catholique.

  • Ces réactions soulignent une division persistante au sein de l’Église catholique sur les questions liées aux droits LGBTQ+.



Les évêques catholiques d'Afrique, de Pologne et d'autres pays s'opposent à la nouvelle politique du Vatican autorisant les bénédictions pour les couples de même sexe. De nombreux évêques en Afrique, où l'homosexualité est condamnée et interdite dans de nombreuses sociétés, ont vivement critiqué cette politique, certains la qualifiant de « maléfique ». En Zambie et au Malawi, où l'homosexualité est passible d'une peine d'emprisonnement, les conférences épiscopales ont déclaré que les bénédictions pour les couples de même sexe ne seraient pas autorisées. La conférence des évêques polonais, connue pour sa position conservatrice, a également annoncé qu'elle n'avait pas l'intention d'accorder des bénédictions aux couples de même sexe. La nouvelle politique du Vatican a suscité l'opposition de dirigeants catholiques traditionalistes et conservateurs, notamment le cardinal allemand Gerhard Müller et l'évêque kazakh Athanasius Schneider. Certains évêques et dirigeants d'Églises du Nigeria, du Ghana, du Kenya, de Madagascar et d'Afrique du Sud ont publié des déclarations précisant que la nouvelle politique ne représente pas une acceptation officielle des relations homosexuelles. De nombreux évêques craignent que la décision du Vatican ne constitue un pas vers l'acceptation de l'homosexualité par l'Église catholique. Les réactions mettent en évidence la division persistante au sein de l’Église catholique sur les questions liées aux droits LGBTQ+.