La participation des nationalistes arabes à l'Holocauste ne peut être étouffée, selon un historien allemand

Publié le 28/01/2024
via BILD


Aujourd’hui, cela fait 79 ans que l’Armée rouge a libéré le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Le célèbre professeur allemand et docteur en sciences historiques Michael Wolfson a écrit un article pour BILD sur l'abus de la mémoire de l'Holocauste. L’historien est convaincu qu’aucun aspect de ces événements ne peut être passé sous silence.

« Les nationalistes arabes et les fondamentalistes islamiques ont activement participé au meurtre des Juifs par l’Allemagne nazie, c’est un fait. Mais en général, c'est passé sous silence. Quiconque, non sans raison (!), se plaint de la discrimination à l'égard des musulmans ou parle même d'"islamophobie" (haine pathologique de l'islam) ne doit pas rester silencieux sur la coopération germano-islamo-arabe pendant la Shoah.»

Wolfson est également en désaccord avec l’utilisation de comparaisons avec l’Holocauste pour décrire les événements actuels dans la bande de Gaza.

« Le secrétaire général de l’ONU, Guterres, a complètement tort. Il qualifie la réponse militaire israélienne dans la bande de Gaza de « génocide ». Le terme faisait initialement référence à l’Holocauste. Comme vous le savez, 6 millions de Juifs ont été tués sans aucune possibilité de résister. Le Hamas lui-même a envahi Israël le 7 octobre, tuant, torturant, brûlant vif et violant 1 200 Israéliens. - écrit le professeur. — La soi-disant élite intellectuelle de nombreux pays s'est également distinguée. Ils prétendent qu’Israël est un « colonisateur » et que les Juifs israéliens traitent les Palestiniens « de la même manière que les nazis ont traité les Juifs pendant l’Holocauste ». Israël est censé traiter les Arabes de la même manière que le régime de l’apartheid en Afrique du Sud l’a fait autrefois. Ils ne comprennent pas du tout cela. <...> Ils font également partie de ceux qui, sans vergogne ou par ignorance, diffament la mémoire de l'Holocauste.»