Aharon Barak, survivant de l'Holocauste, contredit la CIJ sur les accusations de génocide contre Israël

Publié le 27/01/2024
Soubha Info


L'ancien président de la Cour suprême d'Israël, Aharon Barak, s'est montré un peu biblique dans son opposition à la décision de la Cour internationale de Justice de vendredi.

Barak est l'un des 17 juges du panel de la CIJ qui entend les accusations de génocide portées par l'Afrique du Sud contre Israël.

Il a déclaré que la décision de vendredi, qui qualifiait de "plausibilité" les accusations de l'Afrique du Sud, avait "cherché à tort à imputer le crime de Caïn à Abel".

En d’autres termes, ce que le Hamas a fait à Israël, le monde essaie maintenant de l’imputer à Israël.

En tant que survivant de l’Holocauste, Barak a souligné qu’il connaît très bien le véritable génocide et qu’Israël n’est tout simplement pas coupable de ce crime.