Attaque terroriste au Burkina Faso : 15 fidèles catholiques massacrés en pleine messe

Publié le 26/02/2024
Soubha Info


Le village d'Essakane, situé dans la zone dite des "trois frontières" au nord-est du Burkina Faso, a été le théâtre d'une tragédie le dimanche 25 février. Une attaque terroriste a visé la communauté catholique réunie pour la messe dominicale, faisant au moins 15 morts et deux blessés selon les informations communiquées par le vicaire général du diocèse de Dori, Jean-Pierre Sawadogo.

Cette attaque s'inscrit dans une série d'actes violents attribués à des groupes djihadistes affiliés à Al-Qaïda et à l'État islamique, qui sévissent dans la région depuis 2015. Ces violences ont déjà coûté la vie à près de 20 000 personnes et ont contraint plus de deux millions de résidents à se déplacer à l'intérieur du pays.

Le vicaire général a exprimé son désir de paix et de sécurité pour le Burkina Faso, tout en condamnant fermement les auteurs de ces actes de terreur. Le Burkina Faso, qui fait partie de la vaste région du Sahel, est confronté à une insurrection djihadiste croissante depuis la guerre civile en Libye en 2011 et la prise de contrôle islamiste du nord du Mali en 2012.

Le pays a connu deux coups d'État en moins d'un an, le dernier en 2022 par le capitaine Ibrahim Traoré, en partie en réponse à l'incapacité du gouvernement à endiguer la violence djihadiste.

La communauté internationale, y compris l'ONU, a condamné ces attaques répétées contre des lieux de culte au Burkina Faso. La nation, ainsi que la communauté catholique mondiale, est en deuil face à cette perte tragique de vies innocentes.