Ramadan en Indonésie : quand les mosquées font trop de bruit

Publié le 13/03/2024
Soubha Info


En Indonésie, la régulation du niveau sonore des mosquées durant le Ramadan est controversée malgré la circulaire du ministère des Religions en 2022 recommandant l'installation des haut-parleurs à l'intérieur des mosquées et un volume inférieur à 100 décibels.

Des plaintes de citoyens, musulmans et non-musulmans, concernant le bruit "excessif" des prières et prêches ont été émises. Dian Amalia, habitante musulmane de Depok, en périphérie de Jakarta, exprime son mécontentement en demandant de ne pas commencer les appels à la prière une heure avant l'aube et de ne pas réveiller les autres pour le sahur, car les heures de jeûne varient.

La mosquée Al-Ma’mur, au centre de Jakarta, continue d'utiliser des haut-parleurs internes et externes pour la prière du tarawih (nuit du Ramadan), malgré l'absence de sanctions. Selon un imam, l'Indonésie, avec plus de 800 000 mosquées, voit cette réglementation un moyen de "maintenir l'harmonie sociale et la vie communautaire".

Il y a quelques années, il aurait été incapable de critiquer les nuisances sonores des mosquées. En 2016, Meiliana, une femme d'origine chinoise à Tanjungbalai, dans le nord de Sumatra, avait été confrontée à des réactions violentes après avoir demandé à une mosquée voisine de réduire le volume de ses haut-parleurs.