Scandale à Levallois : le directeur d'une école catholique surpris en train de se masturber dans la cour

Publié le 15/03/2024
Soubha Info


Un scandale secoue l'école privée catholique Sainte-Marie de Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine. Le directeur de l'établissement a été surpris par une voisine en train de se masturber dans la cour de l'école dans la nuit de mercredi à jeudi. La police est intervenue et a interpellé.

Lors de son arrestation, le chef d'établissement était en possession d'une seringue et de sex-toys. En garde à vue, il a admis avoir consommé de la 3-MMC, une drogue de synthèse aux effets stimulants similaires à la MDMA, souvent associée à des activités sexuelles.

Cette affaire a choqué la communauté éducative. Le directeur, décrit comme "très pieux" par des parents d'élèves, n'avait jamais eu de réputation négative. Il avait des fonctions administratives et peu de contact direct avec les élèves, mais restait respecté.

Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour exhibition sexuelle et usage de stupéfiants. Les investigations devront déterminer les circonstances des faits et le passé du mis en cause. La direction diocésaine de l'enseignement catholique devra se prononcer sur d'éventuelles sanctions.

Ce scandale met en lumière les dérives liées à la consommation de drogues de synthèse, même chez des personnes insoupçonnables occupant des postes à responsabilité. Cela soulève la question de la sécurité dans les établissements scolaires en dehors des heures de cours. Les parents attendent des réponses et des garanties pour un environnement sain et protégé pour leurs enfants.